• amateursportif

Team A.S : Pierre Souquet-Basiège et Julia Wagret veulent vivre leur rêve américain



A.S : "Bonjour, pourriez-vous vous présenter?"


Julia : "J'ai 20 ans, j'ai mise les patins au pieds à l’âge de trois ans puis goûté à sept ans au patinage artistique et synchronisé. En parallèle je danse au centre chorégraphique de Carolyn Carlson « les ballets du nord » et à onze ans, je choisis la pratique du haut niveau en danse sur glace couple."


Pierre : " J'ai 24 ans et j'ai débuté le patinage d’abord en individuel à quatre ans, avant de me lancer en couple en danse sur glace, il y a maintenant sept ans. Nous sommes donc un couple de danse sur glace, associé depuis avril 2018. Après seulement une saison ensemble, nous avons su faire notre place au niveau national, international et concurrencer des couples déjà placés sur le circuit mondial. Notre palmarès ensemble est le suivant: 3ème Master’s (145 pts)/ 4ème International of Budapest (153 pts)/ 6ème Winter Universiades (en Russie – Krasnoïarsk 164 pts). Nous étions premier remplaçant aux championnats d’Europe."


A.S : "Si vous deviez tirer un bilan sur la saison dernière, quel serait-il?"


P & J : "On tire de notre première saison beaucoup de positif mais aussi du négatif. La progression est intéressante et le niveau qu’on a réussi à atteindre pour un début est plutôt prometteur, il nous permet d’espérer plus et de viser beaucoup plus haut. On a eu quelques échecs, comme au début de saison où on a subi un manque de préparation évident et certains éléments techniques qui ont été difficile à améliorer. On passe à côté du bronze aux championnats de France élite pour si peu… et en même temps d’une sélection pour les championnats d’Europe..."


A.S : "Quels sont les points à améliorer pour que vous progressiez encore?"


P & J : "À ce stade il y a énormément de choses à travailler. Dans un premier temps les points qui nous ont fait défauts la saison dernière, c’est-à-dire la préparation, afin d'être capable de s’exprimer pleinement en compétition, la technique de pieds qui nous a manqué. Bien évidemment il faut que l'on progresse dans la projection, dans notre capacité à véhiculer des émotions, mais aussi continuer d’améliorer nos bases de patinages, appuis, vitesse etc …"


A.S : "Peut-on parler de rêve américain?"


P & J : "C'est sûr que les conditions sont idéales! Tout est plus grand, les conditions d’entrainements sont très bonnes, la Floride est un cadre magnifique, soleil mer piscine nature, ce qui permet de décompresser et récupérer plus facilement. Le patinage est un sport admiré, on se sent porté par le professionnalisme qui l’entoure (coaches, techniciens, staff médical). Tout est mis en œuvre pour nous faciliter le quotidien… Cela à un prix, mais les opportunités sont nombreuses."



A.S : "Pouvez-vous nous présenter votre nouvelle structure?"


P & J : "On s’entraine à Estero, à la « Hertz Arena », magnifique complexe qui comporte trois patinoires de dimension olympique parmi lesquelles, une superbe enceinte de presque 10.000 places assises. Une salle de danse et une salle de préparation physique sont également à notre disposition. En plus de l’entraînement sur glace, la préparation physique et la danse au sol, sont organisées des activités avec le groupe, principalement le week end pour nous permettre de renforcer la cohésion du groupe, décompresser tout en restant actif. Cela peut être tennis, kayak, foot, beach volley ou autres…"


A.S : "Et en ce qui concerne votre nouvelle équipe?"


P & J : "Notre nouvelle équipe : Marina Zoueva, d’origine russe basé aux USA depuis une dizaine d’année, elle a entrainé des couples qui ont fait partie des meilleurs mondiaux. Sur les trois derniers JO, elle compte cinq médailles olympiques et plusieurs titres mondiaux. Johnny Johns possède également une grande expérience sur la scène mondiale et olympique, notamment en couple artistique. Alper Ucar, qui a représenté la Turquie à de nombreuses reprises aux championnats d’Europe et du Monde, ainsi qu'aux Jeux Olympique (2014 et 2018 où il participe à la finale). Membre du comité danse sur glace à l’ISU (International Skating Union) Ilya Tkachenko, qui a représenté la Russie et Israël, a obtenu plusieurs médailles en compétition internationale dont des grand prix avec de nombreuses participations aux championnats d’Europe (4ème) et du Monde (9ème)."


A.S : "Travaillez-vous encore avec des personnes de votre ancien staff?"


P & J : "Certains membres de notre équipe sont toujours présents, comme notre chorégraphe Massimo Scali, médaillé aux championnats d’Europe et du Monde, puis coach et chorégraphe dans différents grands centres mondiaux de danse sur glace, associé avec Marina Zoueva entre 2014 et 2018, qui a décidé par la suite de se consacrer uniquement à la chorégraphie. Jérome Simian préparateur physique à Lyon avec qui nous travaillons à distance, il travaille notamment avec Kevin Mayer (recordman du décathlon, champion du monde et vice-champion Olympique) Mélina Robert-Michon spécialiste du lancer du disque (médaillé d’argent aux championnats d’Europe, du Monde et Jeux Olympiques) ou encore Caroline Garcia, joueuse de tennis française (6ème au classement WTA en 2018). Astraée créatrice de nos tenues de compétitions. Il faut également ajouter à ça différents coaches de danse qui ont tous leur spécialité."


A.S : "L'intégration se passe bien?"


P & J : "On a de nouveaux camarades d’entraînements. C’est très diversifié, il y a de l’expérience et du palmarès comme le couple artistique Tarasova/Morozov médaillé aux championnats du monde et double champion d’Europe (2017 et 2018) mais aussi des jeunes, qui ont beaucoup de talents et qui nous inspirent également. Le niveau est donc très hétérogène mais tous sont là pour donner le meilleur d’eux même, aller le plus loin possible et sur la glace quand on s’entraîne c’est tout ce qui compte."


A.S : "On sait que financièrement, une carrière de patineur est onéreuse, avec tout un staff à votre disposition, les déplacements etc... Comment cela se traduit-il ?


P & J : "C’est effectivement très cher. D’une part l’entrainement car ici tout fonctionne en cours particulier et les prix d’honoraires sont supérieurs à ce que l’on peut connaître en France. Mais il faut aussi rajouter le prix de la glace, qui se loue au frais du patineur. Il y a bien évidemment le logement et les frais de déplacement, la plus-part des compétitions ont lieu en Europe et les frais de l’entraineur sont pris en charge par le ou les couples qui participent. Il y aussi le coût des tenues de compétitions et le travail d’un professionnel pour le montage musical des programmes. Les assurances santé et civile sont à prendre en compte également."


A.S : "Vous êtes un jeune couple, déjà international, quelles sont vos qualités premières?"


P & J : "En premier point notre connexion qui a été immédiate, on s’est trouvé tout de suite. Les lignes de notre couple est aussi un point fort, nous sommes plutôt grands et notre différence de taille n’est ni trop ni pas assez. Notre unisson nous a permis d’avoir d’autres qualités, notamment sur certains éléments comme twizzles pirouette et portés."



A.S : "Qu'elle est le plus beau souvenir de votre jeune carrière?"


Pierre : "Dès qu’il y a du monde dans les gradins ça me plaît! Mon meilleur souvenir est double, c’est pendant les Universiades en Russie. On est sur glace, main dans la main on patine en attendant le score du couple qui vient de finir, je sens qu’on va faire une perf, et qu’on va réussir à concrétiser toutes ses heures d'entraînements (c’est un season best explosé qui sera réalisé). En parallèle l’ambiance était dingue, plusieurs milliers de supporters, la patinoire tremblait et on entendait même plus le speaker car le couple qui venait de patiner était russe. Ce n’était pas directement pour nous (rires) mais quel plaisir de sentir cette ferveur et puis le public a été super avec nous, très chaleureux lors de notre passage et à la fin."

Julia : "J’ai bien évidemment beaucoup de bons souvenirs en compétition de notre première saison mais j’ai envie de choisir le tout début. On a fait un essai, le match est concluant, on veut patiner ensemble et mon meilleur souvenir est juste après ça, quand on s’installe dans un café et qu’on parle de l’avenir, de comment on voit les choses, les directions que l’on veut donner à notre couple, comment on veut procéder et de qui on veut s’entourer, c'était le sentiment de démarrer une nouvelle aventure excitante, pleine d’opportunités et de promesses qui a fait de ce moment mon meilleur souvenir."


A.S : "Votre carrière dépend aussi de partenaires, de sponsors afin de vous accompagner dans votre carrière internationale, quel message souhaiteriez-vous leur adresser?"


P & J : "Notre carrière internationale est projetée sur le long terme avec deux olympiades, ceci est inconcevable sans le soutien d’une équipe performante et à notre écoute. Le montage financier pour perdurer et nous donner les moyens de performer est la clé d’un avenir

serein. Nous savons que pour recevoir il faut savoir donner, nous donnerons donc le maximum pour représenter et honorer les valeurs de nos futurs partenaires. Nous ferons preuve de respect et gratitude envers nos soutiens et ferons de notre mieux pour rendre l'appareil. Plusieurs possibilités sont envisageables pour nous aider et nous accompagner, beaucoup d'avantages en résulte en tant que mécène ou bien entreprise. Pour toutes questions n'hésitez pas à contacter notre responsable sponsoring/ marketing à l'adresse suivante amateursportif@gmail.com, tous soutiens sera le bienvenue "


A.S : "Le mot de la fin pour vous…"

P & J : "Cela fait cliché mais c’est tellement vrai, on remercie nos familles, qui sont à fond derrière nous, qui nous soutiennent aussi bien moralement que financièrement et rien ne serait possible sans eux. On remercie nos anciens coaches qui ont fait de nous des patineurs capables de concurrencer sur la scène européenne et mondiale et qui ont su voir bien avant nous que notre association allait fonctionner. On remercie notre fédération, la FFSG, qui nous fait confiance à travers cette nouvelle aventure, qui on l’espère portera ses fruits et apportera d’avantages de soutien. On pense aussi à notre club de Courchevel CSC ainsi que La Maison du Patin qui nous soutiennent.

L’amateur Sportif pour sa confiance et son aide pour nous accompagner et forcément tous les gens qui nous soutiennent de près comme de loin, les copains, les anciens camarades d’entraînements, les élèves à qui on a essayé de transmettre notre passion pour la glisse et le goût du travail, débutants, jeunes adultes et jeunes compétiteurs, les parents également ainsi que le personnel qu’on croisait tous les jours à Lyon qui a toujours eu un petit mot d’encouragement à la sortie d’un entraînement ou au détour d’un couloir."



A.S,

0 vue

© L'Amateur Sportif - 2018

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc