• amateursportif

Team A.S Manon Dupont : L'Ironman un rêve d'adolescente



A.S : "Comment te sens-tu à un peu plus d'une semaine de l'Ironman de Nice? Dans quel état d'esprit ai-tu?"


M.D : "Excitée! L’IRONMAN arrive à grand pas et je n’ai pas vu le temps passer pendant ma préparation de six mois. Je suis une personne d’assez stressée, mais là, je me régale dans mes derniers entraînements et je ne pense pas encore au stress de la course. Bon, je sais que je vais forcément stresser quelques jours avant et sur le départ. Niveau forme, je me sens bien. J’ai fait une dernière longue sortie vélo dimanche dernier qui m’a mise en confiance : 100km avec 3000m de dénivelé dans des cols de Maurienne."



A.S : "Sur quoi à été axé ta préparation durant ces derniers mois?"


M.D : "Ces derniers mois, ma préparation a été axé sur le volume et les enchainements. J’ai fais beaucoup d’entrainements longs que ce soit en vélo, course à pieds et natation. J’ai fais plusieurs grosses journées à plus de sept heures de sport en enchainant les trois disciplines."

A.S : "Comment va se dérouler ta dernière semaine d'entrainement?"


M.D : "Ma dernière semaine va être plutôt tranquille niveaux entraînements. Mes sorties sont plus courtes et je vais aller souvent nager en eau libre (j’habite à Annecy donc j’ai le lac à proximité, c’est un vrai luxe de pouvoir nager là-bas entre les montagnes). Je vais surtout faire très attention à mon alimentation et à mon sommeil, d’autant plus que c’est une semaine assez intense niveau étude avec les derniers examens et dossiers universitaires à boucler avant d’obtenir mon diplôme."


A.S : "Que représente pour toi cet Ironman? Pourquoi avoir fait le choix de t'aligner sur cette distance?"


M.D : "L’IRONMAN, c’est mon rêve d’ado. J’ai été spectatrice de l’IRONMAN de Vichy quand j’avais 17 ans, j’avais été transcendé par l’ambiance et l’émotion qui régnaient tout au long de cet évènement. Je m’étais dit « Un jour, quand je serai plus âgée, ce sera mon tour ». Et puis, têtue et fonceuse que je suis, quand j’ai une idée dans la tête, c’est dur de me l’enlever. Alors en septembre dernier, je me suis lancée dans la folle aventure. Je suis attirée par ce genre d’effort parce que j’adore l’endurance! Je me suis vite aperçue à l’âge de mes 17 ans que j’avais toujours envie de repousser les kilomètres. A 18 ans, je me défiais déjà sur des semi-marathons, l’année dernière sur un trail de 42km et 3000m de dénivelé. Cette année, c’est sur l’IRONMAN! C’est surtout pour la préparation que cet objectif implique, que je me suis lancée. Passer des heures sur le vélo dans ma belle région, ça m’excitait à fond! Comme le dit l’expression : « Le but d’un rêve n’est pas que d’être atteint, son but est d’enrichir la vie au présent »."

A.S : "As-tu des objectifs en tête?"


M.D : "Je n’ai pas d’objectif de « performance » sur cette course, si ce n’est de la finir ce qui sera une énorme performance à mes yeux. C’est une première expérience pour moi, faire un IRONMAN à l’âge de 21 ans est ambitieux, je ne peux pas me mettre d’objectif de chrono. Chaque kilomètre en plus de parcouru sera une victoire et je donnerais le meilleur de moi-même."

A.S : "Quelle partie redoutes-tu le plus?"


M.D : "Je redoute un peu tout sur cette course. Peut-être la natation si la mer est agitée. C’est dans cette discipline que je me sens le moins à l’aise, il ne faut pas paniquer, surtout au départ. Il faut bien savoir gérer sa respiration malgré l’effet « machine à laver » dès le départ, son placement et sa trajectoire, sinon ça peut vite devenir compliqué. Je pense que ce qui me fait le plus peur, c’est le marathon. Ça va être long après autant de kilomètres! J’espère vraiment arriver à bien gérer mon alimentation tout au long du vélo, ça va être hyper important pour le reste."


A.S : "Quel est ton proverbe préféré?"


M.D : "Mon proverbe préféré : « Croyez en vos rêves et ils se réaliseront peut-être. Croyez en vous et ils se réaliseront sûrement. » de Martin Luther King."

A.S : "Souhaites-tu adresser un message? "


M.D : "J’aimerai d’abord remercier Pierre Munier, mon coach, d’avoir accepté de m’accompagner dans ce projet fou, pour sa disponibilité et le travail qu’il a effectué, il a été super et j’ai énormément progressé. Ensuite, je tiens à remercier toutes les personnes qui m’ont entouré pendant ma préparation : ma famille, mes amis et mon petit ami, à ceux qui m’ont soutenu et m’ont encouragé dans les moments les plus difficiles de la préparation. A ceux qui m’ont accompagné sur mes sorties. A ceux qui vont être présents sur la Promenade des Anglais à Nice dimanche 30 juin et à ceux qui me suivront de plus loin. L’IRONMAN, c’est aussi un moment que je veux partager avec mes proches.

Merci à Tingerlaat, la meilleure crème solaire que je connaisse! Elle m’a protégé du soleil sur tous les longs entraînements exposés au soleil et qui m’a aussi sauvé des petits bobos causés par les frottements, ampoules avec sa gamme de crèmes réparation.

Je remercie également l’Amateur Sportif pour m’avoir intégré dans sa team, je suis fière de pouvoir partager ses valeurs du sport et pour son accompagnement sur le plan nutritif et la récupération."




A.S,

242 vues

© L'Amateur Sportif - 2018

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc