• amateursportif

Mask Off avec Kyliann Bonnet X Les JO 2020 : un rêve de gosse X



A.S : " Bonjour Kyliann peux-tu te présenter et nous parler de ta discipline?"

K.B : "Salut, je suis Kyliann Bonnet, 22 ans. Je suis originaire de Lyon et j’ai commencé le Taekwondo à cinq ans à la Gravière à Ste Foy lès Lyon. Après plusieurs sélections en équipe de France Cadet et Junior j’ai intégré l’INSEP en 2013 chez les Séniors. En parallèle je suis en Ecole de Kinésithérapie à St Maurice (94)

Le Taekwondo c’est quoi ? Un combat de trois rounds de deux minutes qui utilise essentiellement les pieds. Les coups sont portés au-dessus de la ceinture. On gagne soit par KO soit par supériorité de score à la fin des trois rounds. On utilise pas de bâton comme tout le monde l’imagine et ce n’est pas non plus du karaté (rire)."


A.S : "Pourquoi ce choix du taekwondo?"

JK.B : "J’avais essayé le foot quelques mois avant mais… J’étais nul! Fallait trouver autres choses et le quartier où j’habitais il y’avait un club juste à côté. Tous mes potes faisaient des coups de pied de fou au-dessus de ma tête. Je me suis dit «Ah ouais, moi je veux faire pareil! »"


A.S : "Quels vont être tes objectifs cette saison?"

K.B : "Il y en a deux à retenir :

- Un titre de Champion du Monde à Manchester en Mai 2019

- Une sélection au Tournoi de Qualification Olympique (Janvier 2020) (Bien sûr si il y’a sélection, l’objectif sera la qualification)."


A.S : "En tant que sportif de haut niveau comment gère tu le sport et les études,

n'est-ce pas trop compliqué?"

K.B: "Aujourd’hui j’ai la chance d’être à l’INSEP. J’ai un partenariat avec mon école qui me permet à la fois de suivre mes entraînements et mes cours. Nous avons même la possibilité de passer nos partiels à l’étranger si jamais nous sommes en déplacement. Après c’est beaucoup de boulot et surtout de sacrifices en terme de temps. Pour pouvoir suivre on étale notre cursus, nous validons deux années d’études en trois voire quatre ans suivant nos saisons sportives."


A.S : "Que ressent-on quand on représente son pays?"

K.B : "Dire « de la fierté » c’est vrai mais trop prévisible. Je dirai plutôt de la force! Me dire que je représente mon pays ça me motive. On est la France on doit montrer qu’on est bon, solide!"


A.S : "Selon toi, dans quel secteur dois-tu t'améliorer pour faire partis des meilleurs mondiaux?"

K.B : "La justesse et la fréquence. Ce que j'entends par la « justesse » c’est : le bon timing et le bon choix technique au bon moment. Et par la « fréquence » c’est : garder un rythme de frappe élevé tout au long du combat mais surtout en gardant cette justesse. Sinon tu vas prendre ton contre et perdre ton casque bêtement (rire)."


A.S : "Expliques-nous les modalités de sélection pour les JO 2020 qui auront lieu à Tokyo?

K.B : "Elles sont diverses et très complexes à expliquer en quelques lignes par écrit. Ce qu’il faut retenir pour mon cas :

En Janvier 2020 il y’aura un TQO Continental où il y’aura 4 catégories hommes (-58kg, -68kg, -80kg, +80kg). Mais chaque nation ne peut présenter que deux athlètes toutes catégories confondues à ce tournoi et sans possibilité d’avoir deux représentants dans la même catégorie.

Il faut donc que je fasse parti des deux meilleurs français toutes catégories confondues à l’internationale sur la saison prochaine pour espérer une sélection. Après ça, seuls les finalistes (1ère et 2e place) du TQO auront leur billet pour Tokyo."


A.S : "Si je te dis JO 2020, que me réponds-tu?"

K.B : "Un rêve de gosse! C’est le genre de compétition que tout le monde connaît mais tant que tu n’y a pas participé tu ne peux apparemment pas comprendre les enjeux et émotions que cela procure tellement c’est fou. Par contre, y participer est un but mais pas une fin en soit. Le titre olympique, ça, c’est l’objectif. Le reste ça ne serait qu’être une personne médaillée parmi tant d’autres."


A.S : "Peux-tu nous décrire ta semaine type?"

K.B : "Du Lundi au Vendredi c’est deux entraînements par semaine :

- 11-13h : préparation physique (musculation, cardio, explosivité, proprioception etc.)

- 17-19h : Taekwondo. Le thème change en fonction des programmations d’entrainement. (Rounds, Technique, Technico-Tactique). Pour ce qui est des cours ça varie en fonction de l’emploi du temps. Quand il m’arrive d’avoir cours en même temps que l’entraînement il faut faire un choix en fonction de la période de la saison. Soit je vais en cours et je rattrape l’entraînement tôt le matin ou le soir, soit je rattrape mon/mes cours le soir ou le week-end.

Le soir, on est plutôt sur de la récupération type balnéo, cryo ou massage. Le samedi, dimanche c’est repos mais il m’arrive souvent d’aller courir pour perdre du poids."

A.S : "Quel est ton coup préféré en taekwondo?"

K.B : "C'est le Duit Tchagui. c’est un coup de pied retourné au corps souvent utiliser en contre.

Quand le timing est parfait il est puissant, il fait mal, tu prends quatre points et moralement ça montre à l’autre qu’on a un coup d’avance sur lui. Cela fait basculer des combats!"


A.S : "Cites-nous trois de tes qualités en tant que sportif mais aussi en tant qu'homme et à l'inverse tes défauts également?"

K.B : "Les défauts serait :

- impatient

- excessif

- impulsif

Les qualités :

- travailleur

- ambitieux

- sociable."


A.S : "As-tu un sportif ou une personnalité qui t'inspire ou que tu prends comme exemple?

K.B: "En sport de combat ça serait Conor Macgregor pour son histoire et ce qu’il représente : l’ascension sociale par la sport. Dans un autre domaine ça serait Vincent Cassel pour la gestion de sa carrière, ses choix réfléchis qui lui ont permis d’être la personnalité et l’acteur qu’il est aujourd’hui."


A.S : "Le taekwondo est un sport peu médiatisé en France, quelles sont les solutions pour promouvoir la discipline?"

K.B : "Mettre un KO inoubliable en finale olympique et je pense qu’on peut ramener quelques caméras vers nous."


A.S : "Le mot de la fin pour toi… "

K.B : "Il y a beaucoup de remerciements à faire mais aujourd’hui je vais parler de mes partenaires : Codice, Rhône-Fixations, RingOut et depuis peu… La Team AS. Ceux qui sont là avant un titre olympique ou mondial sont les plus importants pour moi. "





A.S,

421 vues

© L'Amateur Sportif - 2018

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc