• amateursportif

La récupération dans le sport de haut niveau :


Dr Louis Pallure, médecin des hôpitaux, spécialiste en médecine physique et réadaptation, médecin de médecine et traumatologie du sport, médecine manuelle-ostéopathie, Pr de sport et musculation DE, médecin de l'athlé 66, comité départemental, ligue Occitanie et ex médecin au sein de la Fédération Française d’Athlétisme, ainsi que l'auteur du blog "un médecin du sport vous informe" vu par plus de 2 Millions de lecteurs. Il nous donnera chaque semaine son avis d'expert sur différente thématique lié au sport de haut niveau.


"Quelle que soit l'activité sportive, le haut niveau correspond à une pratique parmi les plus exigeantes qui soient et une véritable école de patience. Et si une performance de niveau international nécessite de l'audace, de la persévérance et de l'intelligence, il y a derrière, partagées avec les coachs et l’encadrement, des milliers et des milliers d’heures passées à l'entraînement qui sollicitent les appareils ostéo-articulaire et cardio-vasculaire des athlètes jusqu’à leur extrêmes limites. Malheureusement tout ça a un coût et pour cette excellence, le prix à payer est la blessure, omniprésente chez un sportif de haut niveau. Un des meilleurs moyens de contrôle des blessures et de prévention étant de bien gérer la préparation physique qui doit être adaptée et programmée mais également la récupération. En matière de récupération, ça commence par le respect des règles de base avec principalement des périodes de repos absolues ou relatives et incontournables, la gestion du stress, une bonne hygiène de vie : sommeil de qualité (régularité des horaires de coucher et de lever, noir absolu, aucun excitant, etc), sans recours médicamenteux si possible (benzodiazépines ou à tout autre psychotrope), une bonne hydratation (avoir des urines les plus claires possibles), une alimentation saine et équilibrée. Le reste (la liste peut être longue) est à faire d'habitudes et de moyens : footing de décrassage, vélo, piscine, sauna, bain froid, pressothérapie, massages décontracturants et j'en passe. Quant aux compléments alimentaires, certains peuvent s'avérer nécessaires (vitamines, protéines, sels minéraux, fer) ils doivent rester du domaine de la prescription médicale et faire l'objet d'un suivi attentif." Dr LP





11 vues

© L'Amateur Sportif - 2018

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc