• amateursportif

Heptathlon : Esther Turpin l'heure est au changement

La sociétaire du RC Arras Athlétisme et membre de la Team AS Esther Turpin, au retour des fêtes à pris un virage à quatre-vingt-dix degrés suite à des problèmes internes… A six mois des Jeux Olympiques de Tokyo (24 Juillet-9 Août) et sept mois des championnats d'Europe qui se dérouleront à Paris (25-30 Août), la réunionnaise a dû se retrouver rapidement un coach et un nouveau groupe…Elle sera désormais pensionnaire de L'INSEP, coaché par l'ancien international décathlonien français Sébastien Levicq, ou elle y retrouvera la talentueuse et récente vainqueur des X-Athletics Annelle Nyabeu Djapa.


A.S : "Bonjour Esther, peux-tu nous donner tes impressions après ta première compétition de l'année?"


E.T : "C'était ma première compétition de la saison. L'objectif était de savoir où j'en étais et réajuster la suite de la préparation. Le résultat était moyen mais ce n'est qu'une première compétition. J'ai eu une belle surprise sur la course de haies. Je ne m'y attendais pas vraiment! Il y a pas mal de réglages à faire notamment sur le poids et la longueur. Ça prouve que je suis bien et que le travail est en route."


A.S : "L'année 2020 va être très chargée, quels sont tes objectifs?"


E.T : "Il y a deux grosses échéances cette année avec les Jeux olympiques et les championnats d'Europe."


A.S : "Est-ce que des changements dans ta préparation sont à prévoir?"


E.T : "Oui pas mal de changements! J'ai changé de lieux d'entraînements et de coaches. Je m'entraîne maintenant à l'INSEP."


A.S : "Peux-tu nous expliquer ton choix de changer de coaches?"


E.T : " J'ai tout simplement démarré la nouvelle année sans coach, j'ai du trouvé une solution rapidement qui a été l'INSEP, je remercie Sebastien Levicq de me permettre d'intégrer son groupe et tous les athlètes qui le composent car c'est eux qui ont également valider ma venue.


A.S : "Comment vas-tu t'organiser?"


E.T : "Pour le moment, je suis sur Lille le début de la semaine et la fin de semaine sur Paris. Je dois fonctionner ainsi jusqu'à ce que je passe mes examens en février. Ensuite je m'installerais définitivement à Paris pour la suite de la saison."


A.S : "Il faut parfois faire des choix forts dans une carrière, est-ce pour toi un tournant?"


E.T : "Oui c'est un gros changement! La vie d'un sportif de haut niveau est remplie de surprises, de rebondissements et d'obstacles. On doit constamment s'adapter et s'organiser de la meilleure des manières pour se donner une chance de réussir."



A.S,

1,133 vues

© L'Amateur Sportif - 2018

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc